Retour au blog

! NEW ! Podcast : La plateforme SIRH unique existe t-elle ?

La plateforme SIRH unique : mythe ou réalité ?

Pour le premier épisode de podcast de DLM News consacré aux avancées de la digitalisation du marketing, des ressources humaines et de la formation, Alexia Borg recevait Elodie Primo, CEO de MOS – MindOnSite.

Toutes les deux ont pu échanger sur ce qu’Elodie appelle le “mythe” de la plateforme SIRH unique.

En effet, en souhaitant avoir un seul interlocuteur pour toute la gestion des activités liées aux ressources humaines, les entreprises ne passeraient-elles pas à côté de solutions performantes et spécialisées qui répondraient davantage à leurs besoins ?

 

Premièrement : qu’est ce que le SIRH ?

Le SIRH est un système informatique qui permet la gestion administrative du personnel de l’entreprise. On y retrouvera notamment la base de données des collaborateurs, et on pourra y gérer les éléments tels que : la paie, les congés, les absences, le temps de travail, etc.

On y retrouve aussi une dimension plus axée sur le développement des collaborateurs avec la gestion des talents :

  • recrutement
  • entretiens
  • mobilité
  • gestion de carrière et formation

C’est sur ce dernier point que MOS – MindOnSite s’attache plus particulièrement.

Quels sont les avantages à faire appel à des plateformes spécialisés pour certaines briques, notamment celle de la formation ?

Il est vrai que d’avoir une plateforme unique permet un certain confort avec un seul interlocuteur et une unique base de données. Néanmoins, vous êtes dépendant d’un seul produit, et la mise en place peut parfois d’avérer lourde ou disons moins agile.

En France, il y a un besoin lourd en terme d’administration de la formation. On cherche des logiciels qui pourront s’occuper de la gestion de la formation au niveau administratif et financier également. Ce qui n’est pas forcement le cas à l’international. Où les besoins et la culture sont différents.

A ce propos, quels sont points de vigilance d’un déploiement  à l’international ?

A l’international, on s’attachera à trois point :

  1. La localisation. C’est à dire, répondre aux spécificités des pays (RGPD, processus, culture), adaptation les portails de formation au niveau visuel et contenus. En somme, être capable de s’adapter aux besoins et au mode de fonctionnement de chaque pays.
  2. La globalisation. On mutualise et capitalise les informations et les processus pour ne pas avoir à tout réinventer pour chaque pays. Le but étant aussi d’avoir le suivi global et supporter les programmes globaux.
  3. La glocalisation. On étudie ce qui est fait au local et ce qui peut être gardé au global, puis on harmonise.

On se rend compte que comme dans la marketing ou la publicité, dans la formation aussi il est essentiel de pouvoir prendre en compte la culture de chaque pays.

Et au niveau de l’interopérabilité en dehors du SIRH : comment ça se passe ?

Le cœur du système de l’entreprise serait l’ERP avec le SIRH, les finances et le CRM. Les données doivent pouvoir communiquer (via fichiers plats ou APIs). L’entreprise est déjà habituée à faire cela avec ce type de logiciels.

Le LMS peut être compatible avec n’importe quel SIRH, ce sont de l’échange de données et des flux qui communiquent. On enverra par exemple du LMS au SIRH la base d’utilisateurs, inscriptions, données de formation (formations suivies, compétences validées, etc.). Il est très facile de pouvoir renvoyer de la donnée d’un système à l’autre.

Côté apprenant, cela est aussi appréciable puisqu’il y une transparence complète. Grâce au SSO, l’apprenant n’a pas besoin de se reconnecter sur chaque plateforme. Il navigue de manière complètement fluide.

Les solutions mobiles viennent également en complément pour parfaire l’expérience apprenant. De la même manière la remontée de données et d’informations vers le LMS se fera très facilement.

Avoir une solution annexe pour la formation permet également de développer des portails de formation éphémères pour de l’événementiel ou un lancement de produit. Le LMS ou TMS de l’entreprise ne permet généralement pas de faire ça.

Et la formation de l’entreprise étendue dans tout ça ?

On parle de formation de l’entreprise étendue lorsque l’on étend la formation aux clients, aux partenaires et aux réseaux de distribution.

Ce sont des populations intéressantes car on doit être proche de la marque pour se faire “remarquer” par l’apprenant. Les exigences au niveau UI/UX sont davantage marquées car ce sont des populations non-captives. On doit faire preuve de créativité et pouvoir bien représenter l’univers de la marque.

Le retail en est un bon exemple :

  • formation en boutique multimarques alors que les concurrent sont déjà présents
  • objectif #1 : créer un lien de sympathie avec les vendeurs
  • former aux produits mais aussi sur des sujets intéressants pour la cible (techniques de vente, fabrication, matières, etc.)

Pour conclure, avoir des solutions complémentaires permet de se laisser le choix de pouvoir déployer ce dont on a besoin en fonction des attentes pays et populations-cibles. C’est une invitation à voir la formation au delà de la formation “classique” des collaborateurs internes.

 

Vous être curieux d’en savoir plus sur les solutions que nous pouvons mettre à votre disposition ?

Ecoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée 

On revient sur les acronymes évoqués lors du podcast :

SIRH : Système d’information de gestion des ressources humaines

LMS : Learning Management System

LXP : Learning Experience Platform

TMS : Talent Management System

TMS : Training Management System

CRM : Customer Relationship Management

ERP : Enterprise Resource Planning

SSO : Single Sign-On